Informations Relations investisseurs et Haldex

Le moteur du changement

27 novembre 2020

Stephan Kulle, nouvel Executive Vice President de Haldex, a pris ses fonctions le 1er janvier 2020 et vient de déployer la stratégie 2030 de l’entreprise dans la région Europe Middle East & Africa (EMEA). L’objectif est de redéfinir la relation de Haldex avec le marché. Il nous présente ses projets et sa vision.

stefan_kulle_2020

Q : Quelle position occupe actuellement Haldex sur le marché? 

Stephan Kulle (SK) : « En tant que troisième acteur du marché en Europe, nous sommes dans une position favorable pour l’avenir.  

Notre avenir sannonce notamment radieux dans le segment des poids lourds, où nous disposons d’un grand potentiel de croissance. À l’heure actuelle, nous sommes bien placés sur le marché des pièces de rechange pour développer les segments Premium et Value. Nous sommes particulièrement performants sur le marché des remorques et des essieux grâce à notre portefeuille de produits. » 

Q : Quels sont les points forts et les points faibles de la marque? 

SK : «Nous sommes le leader du marché dans le domaine du régleur automatique S-ABA. C’est toutefois un produit qui a été conçu pour les freins à tambour et qui représente une part de marché de plus en plus faible. Nous desservons le marché des remorques avec de grandes quantités de notre frein à disque ModulTEn 2019, nous avions déjà fourni plus de deux millions de freins. Cela témoigne de notre capacité à produire en grandes quantités. Nous nous attacherons dans un futur proche à optimiser notre portefeuille de produits. Nous nous concentrerons sur les produits davenir qui répondent aux tendances du secteur dans les domaines de l’e-mobilité et des véhicules autonomes et connectés. Grâce à ces produits de pointe, notre position actuelle dans le segment des poids lourds devrait progresser et nous devrions devenir un leader de l’innovation. 

Nous avons également pour objectif de devenir un fournisseur de système complet sur le marché des remorques à horizon2025, c’est-à-dire offrir non seulement un système de freinage électronique (EBS) mais également des fonctionnalités supplémentaires, comme la télématique, des solutions de caméra ou des produits avec capteurs. C’est une étape importante pour notre avenir.»  

Q : Pourquoi? 

SK : «Lorsque jai commencé dans le secteur automobile [il y a plus de 20ans], la chaîne de valeur des constructeurs automobiles et des constructeurs de poids lourds était principalement en interne. Désormais, beaucoup de choses ont changé et lon fait appel à des sous-traitants. Notre situation financière n’est pas aussi favorable que celle de nos concurrents mais nous sommes ouverts aux partenariats. Pour nos clients, nous ne sommes pas un simple fournisseur. Nous les accompagnons dans leur développement. Il est très important pour nous de travailler étroitement avec nos clients et de mettre au point des solutions ensemble. Nous écoutons toujours les besoins de nos clients. Nous nous efforçons de trouver des solutions à leurs problèmes. 

C'est ce qu’exprime le nouveau slogan de notre marque : “Haldex Open for progress”. Il évoque notre flexibilité et notre flexibilité face au changement. Nous sommes un partenaire de choix. Prenez par exemple notre nouvelle technologie de freinage modulaire EB+4.0. Grâce à une architecture système et logicielle ouverte, nous pouvons répondre de manière ciblée aux besoins de nos clients. Et cela nous différencie de nos concurrents.  

Notre slogan indique également que nous sommes ouverts à linnovation dans le cadre des collaborations avec nos clients. Nous aspirons là aussi à être pionniers. Lun des principaux objectifs de notre stratégie est de façonner l’avenir des transports en Europe grâce à deux technologies innovantes: la valve de freinage à réponse rapide (FABV) et le frein électromagnétique (EMB). Pour développer ces technologies, nous coopérons avec des acteurs majeurs du secteur des véhicules utilitaires afin de rendre le transport routier encore plus sûr à l’avenir. En outre, nous souhaitons également renforcer notre position dans le secteur des freins à disque pour devenir d’ici 2025 un leader du domaine. 

Notre stratégie ne se limite pas à des innovations. Nous cherchons également à améliorer l’existant et cela implique notamment dabandonner certaines activités. Je vous donne un exemple: sortir de notre portefeuille les produits qui ne sont pas rentables ou transférer des sites de production, à l’image de la délocalisation en Inde de la production européenne de nos cylindres de frein.  

Enfin, le marché des pièces de rechange est très important pour notre entreprise. D’une part, nous souhaitons renforcer notre segment Premium dans le domaine des flottes. Nous avons déjà entrepris nos premières activités en ce sens. D’autre part, nous souhaitons développer notre marque Grau – rachetée par Haldex en 1998 – dans le domaine des freins pneumatiques et des composants. Nous aspirons à gagner des parts de marché avec la marque Grau en Europe.» 

Q : Pourquoi avez-vous opté pour une stratégie à si long terme? 

SK : «Lorsque l’on souhaite être un moteur dinnovation dans le domaine des composants de pointe, on doit commencer par établir des partenariats avec des fabricants déquipement dorigine (OEM). Ce sera mis en œuvre dès 2025 et c’est aussi une stratégie à horizon2030.» 

Q : Qu’avez-vous entrepris depuis que vous avez pris vos fonctions? 

«La première semaine, je me suis rendu à Weyersheim (en France, où se trouve le siège européen de Haldex). où j’ai démarré en beauté ma prise de fonctions, rencontré nombre de collaboratrices et collaborateurs et mené de nombreux débats ouverts. Originaire d’une région allemande qui valorise la transparence, je suis personnellement très attaché à la communication ouverte. Et c’est ce que j’attends de mes collaboratrices et collaborateurs chez Haldex. C’est une qualité que j’apprécie particulièrement. Quel que soit leur niveau hiérarchique, les collaboratrices et collaborateurs ne doivent pas avoir peur de sadresser à moi directement. Ce n’est qu’en communiquant de manière concrète et constructive que l’on peut continuellement saméliorer et dissiper rapidement les malentendus.   

Notre équipe européenne est formidable. En cette période difficile cette année, nous avons pu collaborer très efficacement et mettre en place plusieurs changements majeurs. Par ailleurs, en tant que commercial, je suis ravi de pouvoir à nouveau être présent sur place auprès de nos clients.  

J’ajouterais enfin, sur une note plus personnelle, que ma famille et moi adorons la Suède. Nous y avons passé nos vacances à plusieurs reprises ces dernières années. Et japprécie particulièrement la mentalité suédoise sur le plan des comportements et des relations. Certains de mes amis vivant en Suède se sont déjà dit auparavant quHaldex serait l’entreprise idéale pour moi et mont conseillé de la rejoindre. Mais j’ai attendu que Haldex vienne vers moi. Je suis ravi de faire partie de cette entreprise et me réjouis à la perspective d’un avenir prometteur et réussi.»  

Connexion


Mot de passe oublié?
Vous n'avez pas de compte ? Merci de contacter votre commercial