Informations Relations investisseurs et Haldex

La famille ne cesse de s’agrandir

24 février 2021

Le constructeur de remorques Wielton a connu une croissance extrêmement dynamique ces cinq dernières années. Au gré des stratégies commerciales, la société met les différences régionales à l’honneur via l’acquisition de grands constructeurs européens de remorques, tout en favorisant les synergies de production entre eux.

Le nom « Wielton » est un jeu de mots inspiré du nom de la ville où la société a été créée en 1996, Wieluń, et du mot polonais « wielbłąd », qui signifie « chameau ». La société a été présentée dans lHaldex Magazine pour la première fois en 2013, alors même qu’elle commençait à regarder au-delà des frontières polonaises en direction de l’Europe de l’Ouest. Deux ans plus tard, Wielton achetait les constructeurs italiens de remorques Viberti et Cardi, ainsi que l’un des principaux constructeurs français, Fruehauf. Ont suivi les acquisitions de l’Allemand Langendorf en mai 2017 et du Britannique Lawrence David en septembre 2018. « Le potentiel et l’offre de produits de chacune de ces sociétés viennent consolider le Groupe Wielton. C’est ce qui nous permet d’être au plus près de nos clients et de comprendre leurs besoins », déclare la société. Les avantages de ces acquisitions sont à la fois commerciaux, culturels et financiers. Sur les cinq dernières années, cette stratégie multimarque a permis de tripler le volume des ventes du groupe, qui est passé de 7 036 à 20 824 unités. 

Mariusz Golec, Vice-président du conseil d’administration du Groupe Wielton, s’est exprimé ainsi en avril : « La diversification géographique est une stratégie payante pour consolider les activités du Groupe Wielton. Cela nous a permis de compenser la baisse des ventes dans certains pays par leur hausse sur d’autres marchés. » Chaque société est un moyen de pénétrer les principaux marchés européens des remorques, mais elle apporte également de nouveaux produits et davantage de capacité de production pour la société tout entière. À titre d’exemple, le site de Wieluń fabrique des châssis pour le marché britannique. D’après une porte-parole de la société, Lawrence David et les autres sont considérées comme des partenaires qui participent aux décisions en matière d’investissement. L’intégration s’articule autour de quatre axes : procédés, achats, production et ventes. « Les synergies obtenues dans ces domaines accroissent considérablement le pouvoir de négociation du Groupe, mais elles sont également bénéfiques en termes d’optimisation des coûts et d’efficacité pour chacune de ses entités », explique la société.  

À titre d’exemple, les bons résultats commerciaux et financiers enregistrés par la marque française Fruehauf sont principalement le fruit des récents investissements en matière de capacité de production dans l’usine d’Auxerre, tels qu’une ligne de soudure automatisée, équipée de postes de travail robotisés. Cet exemple est à l’image de l’investissement croissant dans l’automatisation réalisé sur le site de Wieluń au cours des 15 dernières années. À ce jour, il compte 50 robots sur les lignes de soudure et de peinture par cataphorèse, des systèmes automatisés d’entreposage et de chargement, ainsi que des systèmes modernes de pliage et de découpe des tôles. Les évolutions techniques liées au concept d’industrie 4.0 permettent de gagner du temps grâce à la rationalisation des procédés, de gérer efficacement les commandes et d’améliorer la qualité des produits. Le site de Wieluń est par ailleurs le seul en Pologne et seulement le deuxième en Europe à disposer d’une station de test complète pour semi-remorques, qui permet de simuler l’état d’un véhicule après 500 000 km d’utilisation (distance généralement effectuée sur cinq ans). Les clients bénéficient ainsi de semiremorques éprouvés qui durent de nombreuses années. Au mois de juillet, une direction distincte a été créée en vue de gérer le nombre croissant de fonctions centrales, comme les achats, les finances et les ventes. 

La politique d’achat centrale a notamment donné lieu à la signature d’un contrat triennal avec Haldex pour la fourniture de systèmes de freinage, dont le système EB+ 4.0, et de suspension pneumatique pour les semi-remorques du Groupe, qui doivent être adaptés aux besoins spécifiques des marchés locaux. Ce contrat illustre et renforce l’étroite collaboration qui unissait déjà les sociétés du Groupe Wielton et Haldex en matière de R&D. L’objectif est que les services et entités de R&D des deux sociétés collaborent pour concevoir et adapter des systèmes aux besoins des clients, lesquels sont minutieusement étudiés en allant à leur rencontre. 

« La collaboration avec Haldex, qui figure parmi les nombreuses autres initiatives menées en vue d’améliorer les produits Wielton, constitue un levier important pour accélérer l’évolution technologique des remorques et semi-remorques », déclare Bartosz Strugacz, directeur des achats du Groupe. « Le contrat récemment signé marque le renforcement d’une coopération déjà fructueuse. Wielton apprécie non seulement la qualité des produits d’Haldex, mais également la relation de partenariat et sa compréhension des constructeurs. C’est ce qui nous permet d’améliorer nos produits et de répondre aux attentes et aux besoins des clients les plus exigeants. » Grâce à sa structure, la société s’adapte facilement aux pressions sur les coûts et à la tendance croissante à la personnalisation des produits. Le Groupe Wielton propose ainsi 800 configurations disponibles dans 12 catégories de produits. En 2019, en concertation avec ses clients, la société a développé un système innovant d’arrimage pour chariots élévateurs dans les catégories gros volume et semi-remorques à bâche latérale.  Cette dernière catégorie étant la plus populaire, Wielton a lancé la nouvelle gamme Curtain Master pour le marché polonais l’année dernière. Parmi les autres innovations, citons les modèles de semiremorques plus légers et aérodynamiques, la gamme Super Light avec des bennes au poids optimisé et à la structure renforcée, ou encore la gamme Dry Master avec des caissons à deux essieux pour le transport palettisé de conteneurs pour liquides de 6, 7 et 8 mètres. 

M. Golec conclut avec ces mots : « Le Groupe Wielton connaît une croissance dynamique, s’implante sur de nouveaux marchés et étoffe son portefeuille de produits. C’est cette croissance axée sur la diversification géographique et des produits et, surtout, l’exploitation du potentiel des sociétés acquises qui nous permettent de conserver une position dominante sur de nombreux marchés européens, sans compter que cela nous donne accès à un savoir-faire unique et à des technologies de pointe. Les marques locales reconnues et bien implantées sur leur marché sont ce qui fait la force du groupe. » 

Haldex en Pologne

Haldex a démarré ses activités polonaises au même endroit et quasiment au même moment que Wielton : en 1995, soit près d’un an avant le constructeur de remorques, dans la petite ville de Wieluń, alors que le pays était en pleine transformation économique après la chute de l’Union soviétique. L’antenne locale d’Haldex a été créée par le directeur d’une ancienne usine soviétique qui vivait près de Praszka ; elle était spécialisée dans les freins Midland-Grau, activité qu’elle exerçait dans des locaux loués à Wieluń. Haldex a racheté la marque Midland-Grau en 1998 et, forte de son expansion, elle s’est installée dans des locaux en propre situés aux abords de la ville en 2000.

Après plus de deux décennies, cet endroit revêt toujours une importance stratégique pour Haldex. Tout d’abord, car il est suffisamment proche pour apporter une assistance permanente à Wielton : le personnel d’Haldex peut ainsi aider à l’installation de nouveaux systèmes, informer et former des salariés, participer aux travaux d’homologation, ou encore échanger sur les problèmes liés à la qualité. « Wielton comprend de nombreux services. Afin que la coopération soit fructueuse, nous devons être en contact quotidien avec chacun d’eux. C’est possible à distance, mais c’est beaucoup plus facile lorsqu’on est à côté, car on peut traiter le moindre problème », explique Miroslaw Peciak, directeur commercial régional qui compte 15 ans d’ancienneté chez Haldex.  

« Un salarié qui s’occupe du marché OEM habite à Wieluń ; aujourd’hui, il s’est rendu dans l’usine de Wielton et a participé aux tests d’homologation sur un nouveau type de remorque », ajoute-t-il alors que nous sommes mi-septembre. Malgré sa petite taille et le fait qu’il ne compte que huit salariés, l’entrepôt d’Haldex à Wieluń suffit pour proposer des services essentiels à Wielton et à d’autres clients, tels que le stockage et la distribution de pièces détachées et un service après-vente en polonais. 

Cette succursale, qui est la seule de Pologne, est idéalement située pour desservir l’Europe centrale, de l’Estonie au nord aux Balkans au sud. M. Peciak conclut : « Nous développons sans cesse notre réseau de distribution. L’approvisionnement en pièces détachées pour des réparations d’urgence ou dans le cadre des garanties fait partie intégrante de la coopération avec le réseau de distribution. » À cette fin, Haldex cartographie actuellement le réseau d’entretien de Wielton en Europe centrale, notamment là où le marché des remorques est significatif, à savoir en Hongrie, en Roumanie, en Bulgarie et en Lituanie. 

 

Connexion


Mot de passe oublié?
Vous n'avez pas de compte ? Merci de contacter votre commercial