Informations Relations investisseurs et Haldex

Nouvelle stratégie de plateforme de frein Haldex

20 octobre 2021

À la différence des précédentes unités de commande de frein, la nouvelle génération sera dotée d’un système de commande de freinage électronique (EBS) pour remorques EB+ 4.0, ce qui signifie que les clients pourront désormais desserrer leur frein de stationnement au moyen d’une commande électronique et non plus pneumatique. Nous apportons ainsi à nos clients de nouvelles fonctionnalités telles que, par exemple, l’immobilisateur de remorque, qui empêche le desserrement du frein en cas d’accès non autorisé ; la fonctionnalité « SafeParking+ », qui bloque le desserrement du frein de stationnement tant que le système d’air comprimé n’est pas totalement rempli et la conduite de commande sous pression ; et la neutralisation du freinage d’urgence, qui empêche tout freinage d’urgence automatique en cas de coupure de l’alimentation en air comprimé – dans la mesure où la semi-remorque est en mouvement et que la liaison électrique est intacte. La sécurité sur route est ainsi améliorée et l’usure des pneus réduite. 

Contrairement aux précédents systèmes EBS, l’EB+ 4.0 peut être installé en effectuant une mise à niveau depuis l’unité de base qui, pour moins de poids et d’émissions de CO2, est désormais fabriquée en plastique d’ingénierie. De plus, grâce à l’option de personnalisation, les clients peuvent choisir les caractéristiques essentielles dont ils ont besoin, en fonction de leur budget. Une nouvelle gamme de valves de desserrage doubles TEM+ est par ailleurs en cours de déploiement. Les valves peuvent également être configurées de façon à ce que le frein à ressort intervienne automatiquement lors des opérations d’accouplement et de désaccouplement ou lors d’une chute de pression dans la conduite d’alimentation. 

EB+4.0.png

Grâce à une conception modulaire, vous pouvez remplacer certains éléments et en mettre à niveau d’autres. Quatre versions différentes de l’EB+ 4.0 sont disponibles : un EBS de base avec deux modulateurs et deux capteurs de vitesse des roues sans neutralisation du freinage d’urgence ; un EBS de base avec neutralisation du freinage d’urgence ; un EBS haut de gamme avec deux interfaces électriques supplémentaires pouvant comprendre jusqu’à huit capteurs et quatre modulateurs ; et un modulateur supplémentaire pour les grands systèmes.  

Quelles que soient les spécifications choisies, elles reposent sur une conception flexible qui ne s’arrête pas à l’EBS. Alexander Kraus, directeur commercial produits chez Haldex, nous explique : « L’EB+ 4.0 n’est pas seulement une plateforme pour l’EBS. C’est aussi une plateforme pour l’ABS. Même si l’un est basé sur le “frein par le CAN ” et l’autre sur le “frein par le pneumatique ”, les deux utilisent les mêmes capteurs de vitesse des roues ».  

L’EB+ 4.0 prend en charge l’alimentation en 12 V ou 24 V, et est donc adapté aux véhicules du monde entier, qui comprend le marché de l’Europe avec 90 % d’EBS, celui des États-Unis avec une demande axée sur l’ABS avec stabilité au roulis, et celui de l’Asie avec une prédominance de l’ABS traditionnel. Les trois systèmes sont de taille similaire, ont les mêmes raccords de conduites, et l’interface de montage sur châssis est compatible avec la précédente génération d’EBS. Cela simplifie la gamme de produits, contribue à réduire les coûts de fabrication, et optimise l’intégration pour les clients OEM.  

L’architecture logicielle est également modulaire. Dans le nouveau concept logiciel, le logiciel de commande de frein lié à la sécurité est séparé du logiciel d’application spécifique au client. Cela signifie que, par exemple, des données de l’unité de télématique peuvent être ajoutées à l’API (Application Programming Interface, interface de programmation). Haldex est assez souple en ce qui concerne la mise en œuvre de ces modifications. Pour le compte du client, l’entreprise peut développer des fonctionnalités personnalisées ou insérer des fonctions client dans des mises à jour régulières et, de la même manière, un plan de diffusion spécifique peut aussi être convenu avec le client.  

Ce qui importe, c’est que ces changements apportés au logiciel d’application – contrairement aux versions précédentes - ne nécessitent pas de nouvelles approbations de type. En plus de supprimer toutes les restrictions à la mise à jour du logiciel système, cette architecture ouverte accélère la mise en oeuvre des changements logiciels souhaités ainsi que la correction des erreurs de logiciel (Bugfix). Elle offre par ailleurs plus de flexibilité aux clients dans le cadre du développement de solutions numériques et assure un avantage concurrentiel à Haldex.  

Parmi les autres nouveaux composants de l’EB+ 4.0, on peut citer les électrovannes de commande du frein de service, les modulateurs de pression avec un tout nouveau concept de valve-relais et la nouvelle unité de commande électronique avec raccordements électriques compacts. Dans le secteur automobile, l’ensemble des unités EBS et des périphériques communiquent via le nouveau protocole de communication UDS (Unified Diagnostic Services), qui remplace le précédent protocole Keyword 2000. Ce changement a également contribué à la conception d’un système durable. 

La même logique a été adoptée pour le front-end. Le nouveau logiciel DIAG++, toujours avec son aspect familier et développé avec Microsoft.Net, comprend le module de service système, le module d’analyse de données Fleet+ et le logiciel de diagnostic. La toute nouvelle interface graphique simplifie la configuration des systèmes complexes.   

Connexion


Mot de passe oublié?
Vous n'avez pas de compte ? Merci de contacter votre commercial